Préparer la relève dans mon groupe local

Une des plus grandes qualités d’un responsable, c’est sa capacité à anticiper l’avenir. En ce qui concerne sa propre relève, il faut réfléchir assez tôt dans l’année, avoir de bons yeux et de la sagesse. Voici quelques pistes pour vous aider.

 

A. Qualités requises pour un futur responsable et points rédhibitoires.

 

  1. Qualités requises :

  • Au niveau de la foi :

– Chrétien,

– Adhère à la base doctrinale du GBU,

– Adhère à la vision GBU (OIA, ouverture aux non-croyants, pour les croyants de toutes les églises).

  • Au niveau du caractère :

– EDF (enseignable, disponible, fidèle),

– Stable (dans ses relations, psychologiquement).

  1. C’est mieux si…

– Etudiant (ou sinon très jeune ami),

– Pas de stage/départ en cours d’année (ou sinon il faut travailler en binôme dès septembre),

– Participation à AFLF,

– Pas d’engagements dans d’autres associations (soutien scolaire, éclaireurs, jeunesse et sport…)

  1. Points totalement rédhibitoires :

– Pas chrétien,

– Pas au clair sur certains points de doctrine (de la base doctrinale du GBU),

– Crispations théologiques (quelqu’un qui a des obsessions théologiques secondaires – par exemple la prédestination/le parler en langues – qui remet cela sur le tapis à chaque DAB et cherche à convaincre tout le monde),

– Pas en accord avec la vision GBU, refuse de s’adapter,

– Incapable de travailler avec les autres.

  1. Les points sur lesquels on pourra travailler :

– Mauvaise organisation (dispersion, gestion du temps…)

– Manque de confiance/assurance,

– Orgueil,

– Marge de progression sur OIA,

– Perfectionnisme/stress,

– Tel ou tel point de la vision mal acquis (mais pas réfuté),

– Mauvais en communication

B. Trouver la relève

 

  1. Comment choisir une relève ?
  • Il faut se poser les questions :

– Qui est fidèle dans le groupe ?

– Qui sera encore là l’année prochaine ?

– Remplit-il les critères cité ci-dessus ?

 

  1. Que mettre en place concrètement ?

  • Informer la personne :

– prier,

– demander conseil aux coresponsables s’il y en a,

– en parler à son CR (Coordinateur Régional)/EL (Equipier local),

– en parler à la personne elle-même.

  • L’accompagner (sur la fin de votre mandat) :

– Passer du temps avec la personne pour apprendre à la connaître (manger avec elle, lire la Bible ou prier ensemble),

– Lui transmettre la vision (ou l’approfondir),

– Lui communiquer tout ce qu’il y a à faire (communication, visibilité sur le campus, contacts avec les amis/GBUssiens/DR (Délégué Régional)/CR…)

– L’écouter sur ce qu’elle a compris, pas compris, répondre à ses questions,

– Lui donner des retours, l’encourager quand elle fait quelque chose,

– Lui demander son avis, la laisser petit à petit gérer des choses,

– Faire avec (par exemple, rédiger un mail d’info, organiser une soirée spéciale),

– La laisser faire à sa manière !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *