Vos amis au GBU (2) : VOS AMIS AU GBU !

Dans le dernier article nous avons vu que si un GBUssien voulait être un bon témoin avec ses camarades de fac, il devait tout d’abord établir une relation cohérente, honnête et vraie avec eux en étant un chrétien déclaré et serein. Aujourd’hui nous allons passer à l’étape suivante : les amener au GBU.

Pour avoir le bonheur de voir votre voisin d’amphi participant à une DAB (Discussion Autour de la Bible), il y a 4 choses à comprendre :

  • Si vous n’essayez pas de l’inviter, il ne viendra jamais ! « 1OO% des gagnants ont tenté leur chance », vous connaissez ? Comment pouvez-vous être sûr que le GBU n’intéresse pas vos camarades si vous ne leur avez jamais proposé ? Un conseil : ne préjugez pas de leur réponse, vous serez surpris ! Je ne vous promets pas forcément un « oui » mais je vous assure que ce ne sera pas forcément un « non » ferme et définitif. Et puis, même si on vous présente une fin de non recevoir, vous risquez quoi ? Une petite moquerie ? Pas grand chose en somme !

  • Si vous n’êtes pas persuadés qu’une DAB au GBU est un très bon moyen de faire connaître Jésus, vous ne donnerez jamais envie à personne ! Les préjugés sur la Bible, ce sont vos amis qui les ont ou c’est vous ? Je peux vous assurer qu’une DAB au cours de laquelle on laisse réellement Dieu s’exprimer au travers de sa Parole, faite dans une atmosphère détendue et authentique, enchantera tout néophyte. C’est une réalité qu’il faut intégrer si vous voulez être un minimum persuasifs ! J’ai vécu dans un GBU super sur tous les plans… à part qu’aucun non-chrétien ne venait ! Mais à partir du jour où une GBUssienne a amené une de ses copines et que les autres ont vu que ça s’était bien passé, bizarrement, ils se sont mis à leur tour à inviter !

  • Si vous ne persévérez pas et vous découragez tout de suite, vous passez juste à côté d’une réponse positive ! Ce n’est pas parce qu’on vous dit « non » qu’on ne vous dira jamais « oui », ce n’est pas parce que vous demandez plusieurs fois que vous faites du harcèlement. Vous allez arrêter d’être crispés ? Quand on vous demande régulièrement ce que vous faites le jour de la réunion (parce que vos potes oublient que vous avez cette activité régulière), rappelez-leur le contenu de votre soirée et surtout demandez-leur s’il veulent venir. Demandez-leur dès que vous en avez l’occasion, de manière naturelle, en ne vous attendant même pas à une réponse positive. Demandez-leur de vous accompagner pour une DAB, une conférence, une « soirée bouffe » entre GBUssiens. Donnez-leur régulièrement une pub. Vraiment, ça ne les dérange pas ! Et s’ils en ont marre ils vous le diront. Après tout, des invitations réitérées pour le GBU ne sont pas pires que les pubs hebdomadaires pour les soirées mousse du Macumba !

  • Si vous voulez que vos amis participent à vos activités, participez aussi aux-leur !

La prochaine fois, nous parlerons de la DAB d’évangélisation, activité principale du GBU. D’ici là, priez pour vos amis et pour votre rôle de témoin !

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *