Conseils : une DAB qui donne envie !

Dans cet article, vous trouverez quelques conseils pour que vos Discussions Autour de la Bible se déroulent bien, que chacun s’y retrouve et veuille de rester !

// L’accueil et la convivialité

Si vous voulez que les gens se sentent bien, soignez l’accueil dans le groupe !

  • Si votre salle est compliquée à trouver, fléchez-la. Mettez une affiche sur la porte.
  • Mettez quelqu’un à l’accueil qui va être souriant, accueillir les nouveaux de manière plus marquée, etc.
  • Ne restez pas dans votre coin entre amis, notamment si vous êtes responsable : un nouveau aura plus de mal à s’intégrer s’il sent un groupe pas prêt à s’ouvrir. Le rôle du responsable n’est pas de raconter sa semaine à ses potes (il peut le faire à un autre moment), mais de veiller à ce que chacun soit accueilli. Allez parler aux nouveaux !
  • Essayer de ne pas vous asseoir dans un premier temps : chacun assis à sa place fige les gens (surtout si les gens ont le nez dans le smartphone) et casse la convivialité. Essayez d’avoir un espace debout (peut-être avec une table de boissons ?) puis après, au début de la DAB, de vous asseoir. Cela facilitera la discussion.
  • Une collation, un after (si vous finissez à une heure raisonnable et que les gens ne sont pas en galère pour rentrer) favorise les contacts. Ne vous privez pas !
  • Une réunion interne (prière/ louange/ formation) à un autre moment de la semaine permettra aux chrétiens de se retrouver entre eux et donc, d’êtres plus disponibles pour l’accueil lors de la DAB.

// Donnez un cadre à la DAB

Vous êtes responsable dans une association structurée : donnez un cadre à vos rencontres !

  • Un horaire de début, un horaire de fin, respectez-les. Il peut y avoir des craintes liées aux transports, notamment pour les filles ou les étudiants internationaux: un horaire de fin respecté rassurera ces étudiants et les encouragera à revenir. Ne partez pas du principe que les gens vous diront pourquoi ils ne reviennent pas : ils n’oseront peut-être pas. Anticipez !
  • Commencez avec un mot d’accueil, en rappelant ce qu’est le GBU. Cela permettra aux nouveaux chrétiens de comprendre qu’il y a des non-chrétiens présents et cela évitera les dérapages en cours de discussion. Cela permettra aux non-chrétiens de voir qu’ils sont pleinement attendus dans le groupe.
  • Expliquez le déroulement de la soirée : DAB, puis annonces puis collation/after… (par exemple)
  • Pour la fin, faites des annonces : prochaine DAB, soirée SAS, sortie, w-e régional, … Évitez les annonces des églises : 1/ ce n’est pas le lieu (vous êtes une association culturelle et indépendante de toute église) 2/ vous pourriez avoir des demandes d’église pour des événements « bizarres » (et oui, ça peut arriver…). Pour couper court, refusez toute annonce d’église et tenez-vous en aux annonces GBU… parce que vous êtes au GBU ! Vous pouvez encourager les chrétiens demandeurs à passer ces annonces par les responsables des groupes de jeunes des églises (ils toucheront plus de monde), ou le faire en privé.
  • N’oubliez pas de prendre les coordonnées des nouvelles personnes.

// Le déroulement de la discussion

  • Un nouveau non-chrétien ne saura pas forcément 1/ qu’il faut ramener une Bible, 2/ où se trouve tel livre dans la Bible. Soyez-y sensibles, imprimez le texte de la DAB ou prévoyez des Bibles en plus. Indiquez où se trouve le passage : début, milieu, fin de la Bible ?
  • Évitez la lecture “un verset par personne” : c’est une habitude de chrétiens évangéliques, les non-chrétiens s’y perdent, les traductions diffèrent, les internationaux n’osent pas lire à voix haute… il vaut mieux privilégier une lecture par blocs avec des volontaires.
  • N’hésitez pas à scinder le groupe en 2 ou 3 pour discuter : c’est plus facile pour l’animateur (surtout si c’est ses premières fois) et les timides oseront plus s’exprimer. De manière générale, une discussion idéale, c’est entre 4 et 6 personnes !
  • Attention aux trolls et aux sujets HS, notamment les sujets qui divisent déjà les chrétiens. (exemple de troll : « un chrétien peut-il aller en boite ? ») N’hésitez pas à recentrer sur le passage étudié et sur le sujet principal de celui-ci.

Le cadrage n’est pas un tue-spontanéité. Une routine donnera l’impression d’une rencontre organisée… et donnera envie à certains d’y revenir !

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *