OIA Dynamique I : une DAB qui répond à des besoins précis

Je pense que OIA (Observation-Interprétation-Application pour les novices) est la seule méthode existante (et donc la meilleure !) pour qu’une Discussion Autour de la Bible (DAB) soit à la fois fidèle au texte, vraiment interactive et accessible à tous. Pourtant, cette manière de faire peut parfois paraître trop scolaire, plutôt paraphrastique et un peu ennuyeuse d’autant plus que les étudiants qui participent aux GBU sont souvent fatigués par leur journée de cours et pas tout le temps habitués à cette façon assez littéraire de comprendre la Parole de Dieu.

Il nous faut donc redoubler d’efforts pour toujours faire les choses de façon dynamique et créative ! Et nous avons de très nombreux exemples bibliques qui nous encouragent à aller dans ce sens puisqu’à chaque fois que des hommes ont parlé de la part de Dieu, ils l’ont fait : 1) pour répondre à des besoins précis, 2) de manière adaptée à leur public. Dans ce GiBUs, nous allons nous intéresser à cette première caractéristique.

Les prophètes, le Seigneur Jésus ou les apôtres se sont exprimés pour interpeller leurs contemporains. Ils ont donc mis l’enseignement biblique en perspective avec le quotidien de leurs destinataires afin de provoquer un changement radical dans les cœurs. Voilà l’état d’esprit qui doit nous animer quand animons une DAB ! Bien sûr l’aspect technique est incontournable et il est fondamentale de bien observer et comprendre le passage. Mais si l’on veut que tout cela ne tourne pas à l’exercice intellectuel rébarbatif et stérile, il faut toujours garder à l’esprit que notre fidélité au texte doit obligatoirement aboutir aux questionnements et aux réactions qu’ont eu les destinataires des prophètes, du Seigneur Jésus et des apôtres. Un passage biblique touche inévitablement des questions de fond qui doivent être mises en évidence pour montrer à quel point l’Évangile est pertinent, dérangeant et scandaleux pour nous aujourd’hui. C’est pourquoi, quand nous préparons notre DAB, nous devons prendre le temps nécessaire pour nous imprégner du texte et bien appréhender ce que les étudiants de notre GBU ont besoin de voir, de comprendre et de mettre en pratique. Notre obsession doit être que la Parole du Dieu ne revienne pas à Lui sans effets (Esaïe 55.11). Pour cela il faut des questions efficaces, un plan qui mène au cœur du thème principal du passage et des applications précises et percutantes. D’après mon expérience, une DAB façon OIA bien faite a plus de force qu’une bonne prédication. Alors, êtes-vous prêts à changer des vies ?

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *