OIA dynamique II : L’état d’esprit d’une Discussion Autour de la Bible

Dans l’article précédent, nous avons vu que si nous voulions voir la méthode OIA produire tout ses effets bénéfiques il fallait préparer sa Discussion Autour de la Bible (DAB) en pensant avant tout aux besoins de chaque membre du groupe. Cette fois-ci nous allons commencer à nous intéresser à la manière d’animer ce moment pour que notre public reparte content et/ou interpelé.

Mais d’abord, posons-nous une question simple : quel public visons-nous ? Réponse : des étudiants qui ne connaissent pas la Bible ! Même si un GBU est composé d’une majorité de chrétiens évangéliques, son but premier n’est pas qu’ils se fassent du bien (il y a des groupes de jeunes pour ça) mais plutôt qu’ils se mettent au service de leurs semblables en leur faisant connaître l’histoire merveilleuse du Seigneur Jésus. Et il faut s’empresser d’ajouter qu’un non-chrétien qui participe à une DAB ça fait beaucoup de bien à tous les GBUssiens car 1) ils se rendent compte que la Bible l’interpelle, 2) ils sont obligés d’expliquer le texte et leur foi dans un langage simple et compréhensible, 3) ils sont confrontés à ses questions souvent très pertinentes, 4) ils voient au fil des réunions ses progrès ainsi que ses résistances et enfin 5) ils constatent que la méthode OIA est très utile. Ces 5 avantages, je les ai tous constatés plusieurs fois et dans des groupes différents alors si vous ne voulez pas vous enfoncer dans la routine et éviter les discussions soporifiques entre chrétiens qui croient tout savoir « adoptez un non-chrétien ! » D’ailleurs, ce petit slogan pourrait être un bon argument à présenter à vos amis pour qu’ils vous suivent enfin dans votre GBU : « Tu pourrais pas venir assister à notre DAB ? On est que des chrétiens et on s’ennuie, on a besoin de quelqu’un qui a un avis différent. Allez, s’il te plait ! J’ai promis que j’allais ramener quelqu’un alors si tu me dis non je vais avoir l’air de quoi ? » Peut-être que cette méthode fonctionnerait mieux que les autres car vos amis ne vous soupçonneraient plus de « tentative de conversion ». Ils auraient même l’impression de rendre service… et ce serait complètement vrai !

Allez, pour que nos DAB ne sentent plus le renfermé, lançons une grande chasse aux cobayes ! Cela leur ferait du bien, cela nous ferait du bien et… le Seigneur serait glorifié.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *